Romans

Une structure narrative originale.
Des contraintes techniques m’ont amené un jour à adopter un mode de narration particulier. En tout cas peu courant.
Ainsi, chaque chapitre met en scène un ou des protagonistes (indépendants d’un chapitre à l’autre) qui, d’une façon ou d’une autre, se trouveront rassemblés dans l’épilogue.
Ce schéma propose la légèreté des nouvelles associée au développement dans la durée, propre au roman.
J’ai décidé d’en faire une règle et, pourquoi pas, une “marque de fabrique”.
..


Nous sommes sans cesse culpabilisés, infantilisés, espionnés, isolés… qu’en est-il de notre conscience ?
Bonne ou mauvaise, sa prise n’est pas réservée aux seuls criminels, ou jugés comme tels.
Dans ce troisième roman, on découvre de nouveaux récits, toujours inhabituels, bien cachés derrière l’usure du quotidien ou sans vergogne et en plein jour.
L’auteur fait la lumière sur huit cas de conscience, huit personnages (peut-être un peu plus), huit récits, huit nouvelles distinctes. Mais bel et bien intégrées à un tout coagulant, sang pour sang, avec ou sans… effusion.
Nous rencontrons des êtres aux prises avec l’intégrité de leurs actes dans un quotidien d’apparence discrète ou, disons, juste « normale ».
Sans jugement, ni morale, avec ce style difficile à cerner, pouvant (aux dires de lecteurs) évoquer, Boris Vian, Frédéric Dard, Rabelais ou Kessel (l’éventail est large), Nicolas Content trace sa route avec la jubilation créative d’un conteur.
La toile de fond de ce troisième roman est située pour l’essentiel dans le quartier de la Croix-Rousse, prétexte affiché de célébrer trente-cinq années de vie lyonnaise. Mais nul besoin de connaître la ville pour apprécier l’ouvrage.
Cet anniversaire donne lieu à une « Texposition » de l’auteur, en liaison intime avec le livre et son lancement (lire ici).

Auto-édité, fabriqué et imprimé à la demande par The Book Edition, février 2024.
ISBN 978-2-9586696-2-1
10 €, pelliculage mat sur couverture, 183 pages, format poche.

Extrait, avis de lecteurs et commande

Lire ici la préface


Pour des raisons justifiables (mais bavardes), ce premier roman – le tout premier – bien que préalablement écrit, est paru en deuxième position. C’est-à-dire après « Le château de Mossot » ci-dessous.

Alors, vous les aimez comment, au four, à la poêle, à la cocotte, au barbecue ?
Bien cuits, à l’étouffée, en sauce, grillés ?
Les drôles d’oiseaux arrivent !
Ce n’est ni à une visite ornithologique ni aux cuisines d’un restaurant que Nicolas Content vous convie… Mais à l’étude délicieuse et pleine de sel d’une espèce trébuchante avec laquelle
il faut compter : la nôtre.
L’amitié d’un pornocrate et d’un curé, une documentaliste dans la merde, un athée et jovial traducteur suicidaire, la leçon donnée par un auteur suédois, un vieillard en proie à une aide-soignante, deux copains au parfum… en voici quelques-uns, insolites, décalés, cocasses, impudents, qui se retrouveront tous pour un final en rafale !

Auto-édité, fabriqué et imprimé à la demande par The Book Edition, janvier 2023.
ISBN 978-2-9586696-0-7
10 €, pelliculage mat sur couverture, 173 pages, format poche.

Extrait, avis de lecteurs et commande

Lire ici la préface


Quelle légitimité un auteur a-t-il ?
Que deviennent ses personnages au-delà de leur récit ? Sont-il eux-mêmes légitimes ?
Et si la vieille pierre pouvait parler, que raconterait-elle ?
C’est à ces questions que Nicolas Content tente de répondre en donnant vie à une kyrielle d’êtres attachants, écorchés, drôles ; ou simplement pris dans des rouages.
Le château de Mossot livrera quelques secrets. Ou aucun.
Avec humour, poésie, dans la tourmente aussi, l’auteur pose dans ce deuxième roman un regard subtil sur la faculté de créer.
L’étrange mécanisme de la fiction est en marche, il tend à rendre l’illusion réelle.
Des chapitres aux curieux dénouements, une conclusion à fin ouverte, on nous emmène aux confins du réel : derrière l’imaginaire…

Auto-édité, fabriqué et imprimé à la demande par The Book Edition, septembre 2022.
ISBN 979-10-699-9710-3
10 €, pelliculage mat sur couverture, 179 pages, format poche.

Extrait, avis de lecteurs et commande